Bruit qui court

Bruit qui court

Buzz around

Ce qu’ils ont écrit… ce que vous aimez…

What they have written… what you like…


linternaute




Le Carpe Diem Café a été sélectionné parmi les 30 meilleurs QG de Paris par My Little Paris. En savoir plus


Le Carpe Diem Café a été élu meilleur bar du 1er arrondissement par Time Out.


Couv-Telerama

Télérama

« Carpe Diem. Oui, plus que jamais ! Je ne voudrais pas déprimer l’humanité, mais avec l’actualité, l’instant présent devient forcément essentiel. J’y suis en plein, moi, dans le Carpe Diem en ce moment. D’abord dans ce bar-resto cosy et tamisé, dont les différents offrent de doux recoins pour les amoureux. Au plafond, des petites diodes bleues, sur les tables, des petites fleurs et des enceintes qui diffusent une musique soft et mélodieuse. Bref, une oasis ou presque. Les gens ne hurlent pas, la musique ne saoule pas, la caïpirinha est généreuse et belle : elle me charme avec ses deux copines cacahuètes et olives. Certains sirotent en lisant les nouvelles, d’autres papotent, et il y a même deux adorables gamines qui font une partie d’échecs tandis que je tire sur mes dernières cigarettes. Parce que comme j’aime bien Carpe Diem, j’ai décidé de cesser d’aimer cette maîtresse malsaine. Je papote avec Guy, le charmant patron, et prends une autre caïpirinha, histoire de prolonger l’instant. Oui, on se sent bien ici, pour profiter du moment présent. »
Roland Zemour


Time out

« Seize the day they have, and that is no easy feat given that the setting is the backside of Les Halles shopping centre, one the Paris’ least savoury haunts. But Carpe Diem has successfully transformed a bustling street corner into an elegantbar-brasserie, with cappuccino-tone upholstery blending comfortably with the frosted glass windows and dark wood panelling of its former days as an Irish pub. Cosy in winter and breezy un the summer, when the sides are peeled open, it attracts both ageing barflies and the affluent. Grab a chessboard, and wander the contemporary art exhibitions downstairs in the vaults. »

time-out-couv


BAG

« Dans le quartier des plans pour touristes, le Carpe Diem est la perle rare. Décor branché sans en faire trop, l’espace est organisé sur plusieurs niveaux ce qui donne l’impression d’être relativement tranquille où que l’on soit placé : à côté du zinc, sur la petite mezzanine ou encore en contre bas dans la salle la plus lumineuse. Du matin au soir, on peut y manger, boire un verre, lire la presse ou jouer aux échecs. À la carte, vous pouvez tout aussi bien grignoter une grosse salade toute fraîche (au rouget, au poulet saké, au magret fumé) ou choisir entrée, plat et pourquoi pas dessert parmi camembert rôti au caramel de cidre ou tomate maux (bonne pour une fois à Paris), tartare maison, magret aux framboises ou plat du jour à 10 €, gratin de banane ou crumble. Bref, du classique modaux mais de qualité ! Petit-déjeuner tous les jours et formule brunch le samedi à partir de 11h avec boissons chaudes, fruits pressés, une entrée, un plat et un dessert le tout pour 18 €. Le sous-sol accueille régulièrement des artistes exposants, l’occasion de profiter de l’après brunch à l’abri de l’agitation. »
« A breath of fresh air in the neighborhood, where you can enjoy a drink, eat a snack or read the daily paper. The space, set over several levels, is well-designed and ideal for both a brunch on Saturday (18 €) and a business lunch during the week. »


Euronews Japon

« Comptoir traditionnel, tables et chaises confortables, canapés… Loft, bibliothèque et coin DJ’s. Multi façades, cet endroit caché à Châtelet répond aux besoins des gens « branchés ». Descendez au sous sol, après la soirée Electro ou Le Brunch, le rendez vous avec les artistes exposant leurs œuvres est assuré…
Endroit utile pour passer un moment convivial. »




Le Nouvel Observateur

« Le Carpe Diem – Halles de nuit
Tout le quartier est censé changer. Evoluer de jour comme de nuit avec une architecture d’un autre siècle. En attendant, ce petit coin des Halles a déjà profité de la redécouverte de Montorgueil et de la rue Saint-Honoré et ce bar est décidément très bien placé.
Après un démarrage u peu lent, les tables sont désormais prises d’assaut. Avec un bon roulement. Jusqu’au milieu de la nuit. Faune néo-branchée des parages, pour lumière tamisée, banquettes et fauteuils rétro. »


L’Express Mag

Le plus ‘de jour comme de nuit’
Carpe Diem Café
« Une bonne alternative du côté des Halles dans les murs d’un ancien pub Irlandais. Du petit déjeuner au dernier verre de la nuit, le Carpe Diem mène une vie de café bien remplie dans une enveloppe de bistrot cosy Jazz le jour et Electro la nuit, voilà le tempo. Mais on l’aime aussi pour l’apéro, le brunch du samedi, les mix du week-end, les before et les vernissages réguliers. »




Paris Branché

« Arts and pictures displayed with artist name ; this is a typical way in art is displayed inside café of Paris. Having this in mind, Guy and his « Carpe Diem Café » will overturn this common café scenery. Guy having many artist friends opened the underground space just or art exhibition. Opened in February, this café is designed in blue and contemporary style. Having a spacious bassement for exhibition use. Opposite to café, the basement is roughly produced with art Works hanged on bare walls and lighted up with spotlights.
The Art changes in two month cycles. The bassement is completely anoher world from the café, so when your friend leaves for the restroom that is located at the back of the bassement, he or she may take a long time to come back. »


Modziq

« Pour philosopher
Bien à l’abri derrière les Halles, le Carpe Diem se laisse vivre au gré des convives venus s’y sustenter. Lové sur des fauteuils de l’alvôve en mezzanine ou installé autour des tables de l’entrée, le temps se déguste à mesure que le repas s’égrène. Le coquelet fermier s’acclimate parfaitement au gingembre et aux légumes exotiques de madame et les desserts rivalisent de tentation aux côtés d’un pain d’épices douceur maison. Une carte qui pousse la séduction jusque dans la sélection des vins de très bonne intuition. Dès les premiers beaux jours, les bancs extérieurs attendent les fidèles venus y siroter en toute tranquillité. Un établissement au charme apaisant qui profite au quartier et à ses invités. Un troquet cosy ad hoc pour se perdre dans ses pensées ou bruncher lin des rumeurs de la trépidante cité. »


Easyjet

« Carpe Diem Café. Join a young and beautiful crowd at this stylish, low-lit bar restaurant just outside the Forum des Halles. Lunch and dinner specialities include warm camembert with a caramelised sauce and poilane bread, and grilled pork fillets with a pureed nectarine sauce and mashed potatoes. Sip cocktails under the sparkly-starred ceiling or listen to DJ Tunes on the week end. »


Pariscope

« Au débouché d’une rue piétonne, ignorée des usagés des Halles, Le Carpe Diem attire les branchés, les jeunes, les touristes égarés, une clientèle massivement féminine occupée à déguster de cocktails en détaillant leur journée. Le café comprend une partie basse, le restaurant à l’intention des groupes, un bar, dans l’entrée surélevée avec un comptoir en zinc et canapés profonds, et carrément une mezzanine, une rotonde avec rideaux parfois tirés pour les repas amoureux. Au plafond, des iodes bleus créent l’illusion, assimilant le plâtre à un ciel étoilé. Tout ça donne un effet charmant, romantique, cosy, où dans l’après midi, des étudiantes jouent aux échecs et des viveurs lisent les journaux. La cuisine est audacieuse, de première bourre car préparée à l’instant, d’où l’attente entre chaque plat. A tester en priorité, quelques hardiesses du chef, le camembert rôti au caramel de cidre, les profiteroles d’escargots et les champignons à la crème de cerfeuil, plus sage l’entrecôte grillée au sel de Guérande, le tartare de bœuf avec ses pommes sautées, et pour finir le gratin de banane caramélisé, le croustillant aux trois chocolats à la crème d’arabica. Et dans le coin bar, une liste longue comme le bras d’élixirs, vodka, calva, cocktails, jus de fruits, champagne. »
Maxime Landemaine


Paris Nuit

Carpe Diem Café – Plaisirs raffinés
« Le Carpe Diem mêle ambiance intimiste et sons electro-lounge. L’endroit attire une clientèle branchée qui aime être surprise par la cuisine française inventive du lieu (le camembert rôti au caramel de cidre est à se damner) ou le brunch du samedi.
A l’attachement culinaire s’ajoute le culturel. En effet, le sous-sol est consacré, chaque mois, à une exposition différente. Le prochain vernissage aura lieu le 21 novembre, avec une exposition d’artistes tels que Gilles Berquet, Ian Patrick ou Bernard Matussière.
L ‘occasion de découvrir le phototype numérique réalisé par l’atelier « Fortier Frères ». Ce procédé allie le traitement numérique de l’image et son impression centrale ainsi que sur des arches d’art. »

Roman Bellver


CITY GUIDE Sortir la nuit à Paris

« Cosy, convivial et calme, carte aux saveurs, sucrées et salées – un délice. Expositions au sous sol – une belle adresse. »


Colleen’s Paris

« I highly recommend this restaurant when you are around Les Halles and want a reasonably priced and good lunch and nice contemporary ambiance. »


Aussi dans…